La coquetterie amène parfois à essayer des pratiques plus ou moins risquées pour la santé. On est ainsi tenté de s’injecter des produits toxiques, à passer sur le billard ou à s’exposer à des machines plus ou moins dangereuses. Et même si la quête de la beauté est un long chemin tumultueux il vaudrait peut-être mieux réfléchir à deux fois avant de se lancer dans certaines aventures. Une d’entre elles est, ces temps-ci, sujet à controverse et c’est le banc solaire. Si une peau palot est un des soucis que l’on a des centres proposent de nous bronzer par un moyen artificiel… mais à quel prix ?

Les solariums mettent donc à notre disposition une sorte de cercueil recouvert où seront émis des rayonnements ultraviolets. Ainsi, après de multiples passages dans ce genre d’engin on se retrouve avec une peau hâlée. Le comble est que les adeptes de cette pratique sont ceux ou celles au teint clair désireux d’un peu de couleur or que c’est pour cette catégorie de personnes que c’est le plus dangereux. En effet, les individus à la peau blanche ne sont pas équipés pour contrer les inconvénients de l’ultraviolet. Il a même été prouvé scientifiquement que cette machine favorisait l’apparition ou la propagation du cancer et a été classé au même rang que l’amiante. Cela est surtout dû au fait que les effets découlant de l’exposition aux rayons du soleil, déjà contrindiquée par les médecins, seraient 6 fois moins forts que ceux du banc solaire. Mais si vraiment l’envie de faire bronzette vous obsède n’oubliez pas de vous tartiner d’une crème solaire et de vous munir de lunettes spéciales.

En tout cas, pour ne pas trop risquer votre santé, il existe des techniques bios dans des instituts qui pourraient mieux vous aller sans que vous ayez à vous brûler les doigts.

Le bronzage par banc solaire : prenez le temps de vous assoir pour y réfléchir.

| Blog |
A propos de l'Auteur
-